VIGILANCES SANITAIRES
La gestion des vigilances sanitaires participe à la Qualité des soins et à la satisfaction du patient et du personnel de santé.

LUTTE CONTRE LES INFECTIONS LIÉES AUX SOINS

La mise en œuvre des moyens de prévention et de lutte contre les infections liées aux soins (infections nosocomiales : infections acquises au cours d’un séjour dans un établissement) est une mission prioritaire du pôle santé ORÉLIANCE. L’établissement dispose pour cela d’un Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (C.L.I.N.) et d’une Equipe Opérationnelle d’Hygiène (E.O.H).

L’hygiène personnelle est la première des préventions contre le risque infectieux.

L’établissement peut être amené, pour votre sécurité et celle des autres patients, à mettre en place des mesures d’isolement. Si vous vous savez porteur d’une maladie contagieuse ou d’une infection ou si vous avez été à l’étranger dans l’année précédant votre admission, signalez-le au médecin responsable de votre prise en charge. Si des consignes particulières vous sont données, nous vous remercions de les respecter scrupuleusement.

LUTTE CONTRE LES INFECTIONS LIÉES AUX SOINS

LA TRANSFUSION

L’Hémovigilance est l’ensemble des moyens utilisés pour assurer la surveillance de l’état de santé du malade après la transfusion sanguine et peut permettre au corps médical de remonter à l’origine du moindre incident transfusionnel jusqu’au donneur concerné. Le Pôle Santé ORELIANCE possède un dépôt de sang.

Un feuillet d’information sur la transfusion a été élaboré par l’équipe des anesthésistes-réanimateurs de l’établissement. Celui-ci vous est remis lors de votre consultation d’anesthésie. N’hésitez pas à leur demander toutes les informations et explications que vous jugerez utiles pour bien comprendre cet acte. (Circulaire N°DHOS/E1/DGS/SD1B/SD4A/2006/90 du 2 mars 2006 relative aux droits des personnes hospitalisées et comportant une charte de la personne hospitalisée).

LA TRANSFUSION

ORGANISATION DE CRISE

Le Pôle Santé ORÉLIANCE a également rédigé un plan blanc, c’est-à-dire un plan spécifique d’urgence sanitaire permettant d’organiser l’établissement en cas d’événement sanitaire grave et exceptionnel (tels qu’une épidémie de grande ampleur, un afflux massif de victimes, une catastrophe climatique…).